Traduire et internationaliser WordPress : compte-rendu du Global Translation Day

Par Jb Audras16 novembre 2016

Pourquoi traduire WP et son écosystème quand on est une agence WordPress ? Comment ça fonctionne ? Comment participer ?
Parlons traduction dans cet article écrit suite au WordPress Global Translation Day 2016.

WordPress traduction de plugins et d’extensions, Global Translation Day

Si notre CMS favori est aussi populaire, c’est en grande partie parce qu’il « parle » toutes les langues !

De l’argentin au mandarin en passant par le swahili, le breton ou l’esperanto, tout cela repose sur la communauté qui œuvre aux quatre coins du globe à le rendre universel et compréhensible partout et par tous.

Samedi 12 novembre, nous participions au Global Translation Day qui est l’événement mondial de traduction collaborative de WP et de son écosystème. L’occasion de revenir sur les enjeux de la traduction de WP et sur son fonctionnement général.

On traduit WordPress, mais aussi tout son écosystème : thèmes, plugins, sites et services WP officiels…

Si le premier enjeu est évidemment la traduction du noyau WordPress, son internationalisation ne se limite pas qu’au CMS :

  • Thèmes et extensions, évidemment (la traduction collaborative ne concerne cependant que les thèmes et extensions disponibles sur le dépôt officiel)
  • Services WordPress : site officiel, codex, répertoire des extensions et des thèmes, sites des WordCamps, forums…
  • Applications : WP pour Android, pour iOS…

Pourquoi contribuer à la traduction de WordPress ?

Quand on est utilisateur d’un produit open-source au quotidien et qu’il nous fait même vivre en tant qu’agence WordPress, il est d’une part important de rendre un peu de ce qui nous a été offert en contribuant d’une manière où d’une autre. Il y a beaucoup de façon de participer, mais la traduction peut être une forme de contribution plus accessible pour certains, et tout aussi importante que le développement d’extensions ou de thèmes !

D’autre part, en tant qu’agence nous avons tout intérêt à proposer à nos clients un CMS et des plugins très bien traduits dans leur langue, afin de faciliter leur prise en main et de proposer une prestation réellement qualitative et centrée sur l’utilisateur final :–)

Comment contribue t-on à l’internationalisation de WordPress ?

WordPress site de gestion des traductionsLa première étape est de visiter le site dédié, section Polyglots. Choisissez ensuite la langue de traduction dans laquelle vous souhaitez participer. Vous devez bien entendu être identifié sur WordPress.org.
Ensuite, vous pouvez choisir le projet auquel vous souhaitez contribuer : traduction du noyau, de thèmes, d’extensions, du site officiel…

Une fois le projet choisi, l’interface d’édition est relativement simple. Il suffit de double-cliquer sur l’expression choisie et de la traduire. Les expression marquées en vert ont déjà été traduites et validées (mais vous pouvez toujours proposer une correction), celle qui sont en jaune sont en attente de validation et celles qui sont en blanc sont en attente de votre proposition de traduction !

Vous avez dit validation ?

Interface de traduction WordPressSur WordPress comme sur d’autres communautés telles que Wikipédia, il y a des personnes chargées de valider les traductions proposées. Il y a pour chaque langue un groupe de validateurs nommés GTE (Global Translation Editors) et chaque projet (thèmes, extensions, etc) dispose de PTE (Project Translation Editors) pouvant valider les traductions proposées par les contributeurs sur un projet spécifique.

Des outils sont également là pour vous aider : un glossaire enrichi au fur et à mesure par les contributeurs de votre langue, un outil de vérification des expressions saisies pour vérifier leur conformité.

L’exercice de traduction nécessite de bien connaître l’orthographe, la grammaire, les règles typographiques et bien entendu WordPress : il faut parfois déduire le contexte d’utilisation de la chaîne de caractère à traduire. Mais dans tous les cas, l’essentiel est de participer. Les valideurs ne manquerons pas vous aiguiller si vous faites fausse route.

Il est toutefois indispensable de consulter le guide proposé sur la section Polyglots de WordPress.org avant de se lancer : de précieux conseils y sont donnés.

Et l’événement, c’était comment ?

Cartographie des événements WordPress GTDLe WordPress GTD est un événement planétaire rassemblant toutes les bonnes volontés souhaitant participer à une journée de traduction collaborative. Au programme, bien entendu de la traduction mais également des conférences et une multitude de meetups dans de nombreux pays du monde. En France, l’événement avait lieu à Toulouse. De mon côté, je suis tout simplement resté tranquillement chez moi pour participer à cet événement, tout en profitant de plusieurs conférences diffusées en live tout au long de la journée.

Côté traduction, j’ai choisi de travailler sur les extensions Regenerate Thumbnails, ManageWP Worker, User Role Editor, Easy Digital Downloads, le thème Maker que j’utilise sur mon site perso, 250 expressions de WordPress 4.7 qui sortira en décembre, et le répertoire d’extensions officielles WP.org. Ça représente pas mal de travail, mais pour des choses que l’on utilise au quotidien, c’est au final très utile ;–)

Au final, ce sont plusieurs centaines de personnes qui ont traduit pas loin de 60 000 expressions dans 133 langues et dialectes différents. Pas mal, pour une seule journée de traduction !

En tout cas, la traduction de WordPress et de tout son écosystème, ce n’est pas que pendant ces événements, c’est toute l’année ! Alors n’hésitez pas et… contribuez !

Et puis qui ne voudrait pas de ces jolis badges roses de traducteur pour décorer son profil WP.org :D

Et puis qui ne voudrait pas de ces jolis badges roses de traducteur pour décorer son profil wp.org ?! ^^

Jb Audras

Auteur Jb Audras

Directeur technique de l’agence, auteur d’extensions, contributeur core WP, lead de WordPress 4.9.5, responsable général de la traduction (GTE) de WordPress en français et coordinateur du meetup WP Valence – @audrasjb

Tous les articles de Jb Audras

Laissez une réponse